Job de rêve : Airbnb cherche 12 personnes pour vivre un an exclusivement dans des logements proposés


Crédit photo : Glen Jackson sur Unsplash

L’entreprise s’inspire des nouveaux modes de travail, comme le travail à distance ou les nomades numériques, qui voyagent tout en travaillant.


Envie de parcourir le monde sans payer son logement ? Airbnb propose justement ce bon plan à 12 chanceux avec « Chez vous, partout ». L’entreprise s’inspire des nouveaux modes de travail depuis la crise du coronavirus, notamment, c’est-à-dire la flexibilité de travailler et donc de vivre d’où on le souhaite. En anglais : remote working (travail à distance) ou encore digital nomad (quelqu’un qui profite de travailler à distance pour voyager en même temps).


À l’issue du concours, 12 personnes seront sélectionnées. Les gagnants (avec jusqu’à trois compagnons !) pourront voyager gratuitement entre septembre 2021 et juillet 2022 partout dans le monde. Le site « vous fournira les hébergements et une allocation de transport pendant toute la durée du programme ».


Quelles contreparties ?


En échange, les voyageurs devront partager leurs expériences et contribueront « à orienter les futures mises à jour et innovations de la plateforme ». Airbnb cherche effectivement à adapter son offre aux télétravailleurs et aux nomades numériques.


Les gagnants devront donc faire un retour sur les changements à apporter aux produits et ressources, sur les types d’hébergement idéaux pour les voyageurs en solo ou pour les familles et les avantages financiers liés à l’accueil de voyageurs lorsqu’on voyage.



Quels profils ?


Profils recherchés : télétravailleurs, artistes, parents dont les enfants ont quitté le nid, jeunes familles, voyageurs de proximité, nomades numériques, pour n’en citer que quelques-uns. Les profils recherchés sont donc variés mais doivent répondre à plusieurs critères comme : être majeur, avoir un bon niveau d’anglais et avoir un passeport valable jusqu’en février 2023.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 30 juin via le site d’Airbnb.




La version originale de cet article a été publiée sur nordlittoral.fr

2 vues0 commentaire