Télétravailler depuis son lieu de vacances, un aperçu du voyage de demain ?

Dernière mise à jour : 25 janv. 2021


Ces derniers mois, la crise sanitaire a vu émerger de nouvelles tendances et initié de profonds changements dans la vie des Français, dont le plus marquant reste indéniablement le développement rapide du télétravail. Certaines entreprises comme VoyagesPirates autorisent leurs salariés à travailler depuis le lieu de leur choix. Une transition rapide qui a poussé de nombreux hébergeurs à proposer des espaces de coworking voire à développer une offre dédiée aux travailleurs nomades comme le groupe Pierre & Vacances.





Quand le travail prolonge les vacances


Selon Opinionway, 72 % des Français considèrent que le télétravail peut offrir un meilleur équilibre vie privée/vie professionnelle, à condition de pouvoir travailler hors de son domicile et de changer d’environnement de travail au gré de ses envies (36 %). Un tiers des cadres interrogés envisagent par ailleurs de télétravailler depuis un lieu habituellement réservé aux vacances.


Au-delà du confort apporté par cet environnement de télétravail, l’enjeu principal est celui de la productivité : 1 Français sur 2 estime qu’il serait bien plus efficace et productif dans un environnement plus agréable, hors de son domicile. Ils sont autant à estimer que le télétravail nomade permettrait d’une part de rallonger les week-ends mais également de partir en vacances plus fréquemment, et ce, tout au long de l’année (42 %).


Enfin, l’étude souligne qu’au-delà du confort apporté par un tel cadre de travail, 58 % des sondés y voient une opportunité de se reconnecter à la nature. D’ailleurs, 44 % des répondants privilégieraient la campagne pour le télétravail contre 29 % les destinations du littoral. Un besoin de grands espaces plus marqué depuis la sortie du confinement.


Vers un « tourisme du télétravail » ?


Reste à savoir si derrière ces pratiques se cachent une évolution structurelle des modes de travail et un modèle économique viable pour les acteurs touristiques.


D’après le sociologue Ronan Chastellier : « Le télétravail depuis son lieu de vacances est l’aspiration d’une cible plutôt jeune, et préfigure sans doute le monde du travail de demain. Les salariés exerçant des métiers plus facilement mobiles sont à l’affût de nouvelles manières de travailler, plus inspirantes, moins stressantes et préemptent naturellement cette manière de travailler ailleurs ». Il voit dans ces comportements un modèle plus épanouissant pour le salarié, ce qui contribue à accroitre la productivité des collaborateurs. Les 18/34 ans y voient un avantage pragmatique pour rallonger leur week-end et passer plus de temps avec leurs proches sur leur lieu de vacances.

7 vues0 commentaire