Télétravailler en pyjama & productivité

Dernière mise à jour : mars 1


Selon une étude très sérieuse, le port du pyjama lors de sessions de télétravail ne nuit pas à la productivité. Elle en dit long en revanche sur l'état mental de celui qui le porte.



Une nouvelle étude révèle que si le travail en pyjama à domicile pendant la pandémie ne fait pas baisser la productivité, il reste toutefois problématique pour notre santé mentale. Selon cette étude menée par des chercheurs australiens, 41 % des personnes interrogées expliquent avoir constaté une augmentation de la productivité lorsqu'elles travaillaient à domicile, tandis que plus d'un tiers des personnes interrogées ont déclaré que le travail à domicile avait entraîné une détérioration de la santé mentale.


Lorsque les chercheurs se sont penchés sur les effets du port de pyjamas sur la productivité et la santé mentale, ils ont constaté qu'il était associé à des déclarations plus fréquentes de mauvaise santé mentale. 59 % des participants déclarant porter un pyjama pendant la journée au moins une fois par semaine admettent que leur santé mentale se détériore lorsqu'ils travaillent à domicile, contre 26 % des participants ne portant pas de pyjama en télétravail.


« Bien que nous ne puissions pas déterminer si le port du pyjama est la cause ou la conséquence de la détérioration de la santé mentale, l'appréciation de l'effet de l'habillement sur la cognition et la santé mentale s'accroît, comme on l'a observé chez les patients hospitalisés. Encourager les patients à porter des vêtements de jour normaux peut réduire la gravité de la dépression », expliquent les chercheurs à l'origine de cette étude.

Un symbole de mauvaise santé mentale


« Le simple conseil de se changer avant de commencer à travailler le matin pourrait partiellement protéger contre les effets des restrictions sanitaires et sur la santé mentale, et serait moins coûteux que les vêtements de nuit ou de salon "à la mode" qui gagnent en popularité, le travail à domicile devenant la norme. »


L'étude a également examiné l'impact des enfants sur les personnes travaillant à domicile. Sans surprise, l'étude révèle que 63 % des personnes travaillant à domicile avec un enfant en bas âge signalent une baisse de leur productivité globale. De même, les personnes ayant des enfants à l'école primaire à la maison pendant qu'elles travaillent s'accordent à dire que leur productivité est entravée.


Cependant, l'étude montre que les causes les plus fréquentes de perturbations des téléconférences sont de loin les problèmes de connectivité internet. D'autres interruptions fréquemment signalées sont le fait des enfants en bas âge ou des autres membres du foyer de leurs collègues, qui, selon l'étude, comprennent « des anecdotes de comportements colorés de la part de colocataires ne convenant pas à la publication ».




La version originale de cet article a été publiée sur Zdnet.fr

2 vues0 commentaire